MP3Skull condamné à payer 22 millions de dollars

Bundles of $100 US dollar bills scattered randomly. Billions of dollars worth of money spread over the ground and viewed from above. A sea of money and great background.Un groupe des plus importants Majors de musique americains, vient de gagner sa mise en accusation  par défaut contre le site de téléchargement illégal MP3Skull.

La cour de l’Etat de Floride, vient en effet, d’accorder plus de 22 millions de dommages et intérêts aux labels de musique, d’autre part, MP3Skull se doit d’obéir à l’injonction qui lui a été faite de céder son site internet à la RIAA.

C’est en groupe, que des labels comme Capitol Records, Sony Music, Warner Bro. Records et Universal Music Group  ont décidé de porter plainte contre MP3Skull.

Avec ses millions de visiteurs mensuels, le site de téléchargement de MP3, a été l’un des sites les plus prolofiques en matière de piratage  de musique de ses dernières années.

Malgré l’action en dommages et intérêts intentée contre eux, les propriétaires de MP3Skull, n’ont pas daigné se présenter le jour du procès.

Ce qui a provoqué une demande de jugement par contumace, qui décrivait MP3Skull comme un site de piratage notoire qui n’a jamais cessé de promouvoir l’infraction aux droits d’auteur de manière à en tirer parti.

Une liste de 148 titres de musique apportée en guise de preuve, a permis aux plaignants de se voir accorder 150 000 dollars,  le maximum que l’on puisse demander, en matière de dommages statutaires pour chaque morceau de musique, pour un montant total de 22 millions de dollars. Après de longues délibérations, le juge de district  Marcia Cooke, a  donné gain de cause à la RIAA.

« Les plaignants se voient attribuer des dommages statutaires par les défendants d’un montant de 22 millions de dollars et cela à compter de cet instant » a écrit le juge Cooke dans son compte rendu d’audience.

Le juge à aussi ajouté aux dommages et intérêts, une injonction, interdisant aux propriétaires du site de se livrer à d’autres infractions aux droits d’auteur dans le futur.

Sur le papier, cette affaire est une autre grande victoire pour le RIAA, qui avait déjà enterré un clone de Grooveshark de la même manière l’année dernière.

Cela va-t-il arrêter ou ralentir les infractions aux droits d’auteur, rien n’est moins sûr. Aujourd’hui, avec l’aide de logiciels VPN  comme NordVPN, VyprVPN, ou Cyberghost qui permettent de masquer les adresses IP, il est tout à fait possible pour tout utilisateur de télécharger du contenu piraté en tout anonymat sans encourir de sanction.

Après sa victoire, la RIAA n’a tout de même pas de quoi pavoiser, en effet, MP3Skull  loin d’avoir jeté l’éponge, s’est quelque temps installé de domaine en domaine, avant de se fixer, toujours actif sur MP3Skull.yoga, sans qu’aucun changement notable n’ait eu lieu.

Économisez 79 %

Bénéficiez de 6 mois gratuits avec l'abonnement d'un an

Retour haut de page